Être et avoir

Il existe encore, un peu partout en France, ce qu’on appelle des « classes uniques », ces classes qui regroupent, autour du même maître, ou d’une institutrice, tous les enfants d’un même village, de la maternelle au CM2. C’est dans l’une d’elle, quelque part au coeur de l’Auvergne, que Nicolas Philibert, réalisateur, a tourné ce film exceptionnel.

Les treize éléves de l’école primaire du petit village auvergnat de Saint-Etienne-sur-Usson, âgés de trois à dix ans, sont regroupés dans une classe unique. Leur instituteur, Georges Lopez, adepte des méthodes traditionnelles, les accueille tous les matins. Dehors, il neige. Dans la chaleur de la classe, les petits commencent par une leçon d’écriture. Puis l’instituteur passe à la dictée, pour les plus grands. Les jours s’écoulent. Les enfants apprennent à faire des crêpes ou s’en vont faire de la luge en groupe. Le soir, Georges Lopez corrige les cahiers. Les parents des enfants se mêlent des devoirs ou font part de leurs inquiétudes au maître…

Un film émouvant ; à voir absolument !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :