Devenir consultant pour sa première expérience professionnelle ? (2/2)

A l’origine, le métier de consultant faisait directement référence à la seule action de conseiller une entité ou une personne que l’on appelait client. En réalité, ce métier comporte aujourd’hui des actions de nature très variée allant de la simple recommandation à la mise en place des solutions complètes engageant le court et le long terme de l’entreprise.

Les qualités nécessaires pour être consultant.

Les métiers du conseil nécessitent tous les mêmes capacités : il faut être capable d’évaluer, d’analyser et d’intégrer un grand nombre de problématiques, mais aussi d’anticiper des problèmes, d’imaginer et de créer des solutions mais surtout de posséder la force de conviction et la capacité de communication qui permettra de faire adhérer le client à ses propositions. Etre un consultant, c’est aussi être capable de faire apparaitre ce qui doit faire l’objet d’un changement puis d’élaborer et de faciliter la mise en place de ce changement chez son client en partenariat constant avec celui-ci.

Les métiers de consultants sont toujours très riches et variés et permettent de se familiariser avec différentes formes d’organisation de l’entreprise et différents secteurs d’activité. Il faut cependant noter que l’organisation des cabinets de conseil est souvent matricielle : l’organisation par métier de clients (Banque/Assurance, Secteur Public, Santé, Industrie, Télécoms…) et par fonctions au sein de l’entreprise (Marketing, Production, Finance, Fonction support…) impose généralement au consultant une spécialisation qu’il choisi en fonction de sa structure d’appartenance.

Du point de vue personel, le consultant doit réellement savoir :

  • Etre à l’écoute de son client afin de l’amener à décrire précisément le problème.
  • S’exprimer aussi bien à l’oral qu’à l’écrit avec une touche de commercial.
  • S’adapter aux différentes situations qu’il rencontrera (sociétés, personnalités). L’adaptation est le propre du métier de consultant.
  • Faire preuve de diplomatie, s’il veut réussir à amener le client à s’approprier les mesures de changement préconisées.

Les méthodes de travail des consultants

Chaque cabinet forme les consultants à ses méthodes de travail, mais toutes reposent sur une même base qui se compose de trois grandes phases :

  • Le diagnostic consiste à faire un tour d’horizon du marché de l’entreprise cliente et d’aller à la rencontre des dirigeants et du personnel.
  • La réflexion (issues analysis) consiste à établir l’analyse des solutions et de leurs enjeux à partir de tous les éléments externes et internes recueillis sur le terrain.
  • La mise en oeuvre et le suivi des recommandations. Il s’agit d’aider l’entreprise à la conduite du changement dans la mesure où elle décide de ne pas mettre en oeuvre seule la recommandation.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :